La Dissertation Philosophique Terminal E&S

Bac Philo : la méthode pour la dissertation de philosophie

La dissertation de philosophie est sans doute l'une des épreuves les plus redoutées du bac. Voici nos conseils pour la réussir.

Platon

Consultez aussi :

Le Bac Philo angoisse de nombreux étudiants voici les conseils pour réussir l'épreuve de dissertation de philo avec son introduction, problématique, développement, conclusion...

Avec notre partenaire Nomad Education

David König - professeur de philosophie à l'Institut Stanislas de Nice, auteur de nombreux ouvrages de philosophie (dernier publié : Jacob Böhme. Le Prince des obscurs (biographie), aux éditions Le Cerf)... vous donne ses conseils pour réussir l’épreuve de philo.
Comment réussir la dissertation de philosophie : conseils pour chaque grande partie.

Introduction


Structure de l'introduction

1. L’amorce. Introduire le sujet par un développement, un exemple, une référence historique ou artistique, permettant d’illustrer la question.

2. Ce qui permet d’aboutir au libellé du sujet
, qu’il faut citer tel quel.

3. La problématisation. Après avoir brièvement défini les termes du libellé, il faut dégager le problème posé par le sujet (pourquoi la question se pose-t-elle ? quelles difficultés entraîne-t-elle ? y a-t-il un paradoxe ?). Une fois menée cette réflexion, il est possible de formuler la problématique qui guidera le devoir.

4. Préciser les enjeux : intérêt et portée de la question, conséquences éventuelles.

5. Annoncer le plan
en privilégiant la formulation interrogative (« nous nous demanderons si… » au lieu de « nous verrons que… ») L’introduction montre que le sujet soulève un problème (problématisation) et indique la manière dont on va le traiter (plan). L’introduction annonce sans conclure : elle ne doit pas résoudre d’emblée le problème.

La problématique

Le sujet pose un problème qui ne se réduit pas à la question formulée dans le libellé. Comment trouver la problématique ? Il suffit de se demander pourquoi la question se pose. L’analyse des termes du sujet doit permettre de dégager une problématique. Il y a une différence entre question et problème : la question appelle une réponse, le problème appelle une discussion. Une dissertation de philosophie est la discussion du problème contenu dans le sujet par l’analyse des différents concepts qu’il met en jeu. Il n’y a pas de réponse unique à une question : ce qui est attendu, c’est une réflexion personnelle argumentée illustrée par une culture philosophique générale qui déploie les
enjeux et les différents aspects de la question. Le correcteur veut vous voir réfléchir.

Le développement


Chaque paragraphe du développement doit idéalement avoir la structure suivante :

1. Formulation de l’idée directrice et argumentation qui prouve cette idée.

2. Référence philosophique sous forme ou non de citation (avec commentaire).

3. Illustration éventuelle (référence littéraire, artistique ou exemple).

4. Bilan
: impérativement écrire une phrase de synthèse récapitulative.

Le raisonnement mené dans le développement doit correspondre au plan annoncé dans l’introduction. Lorsque vous rédigez, demandez-vous si ce que vous êtes en train d’écrire a un rapport direct avec le sujet. Passez d’un paragraphe à l’autre de manière fluide et logique, en indiquant pourquoi on passe d’une idée à une autre (→ transition).
• 1 paragraphe = 1 idée.
• Les exemples et les citations doivent être correctement introduits et commentés.
• Les exemples ne sont pas des arguments ! Les exemples et les citations doivent venir appuyer le raisonnement, et non l’inverse.
• Il faut assurer le lien entre les différentes parties (et §§) par des transitions.
• Les parties ne doivent pas être interchangeables. Il doit y avoir une gradation
dans les parties, c’est-à-dire une progression de la pensée d’une partie à l’autre.
• Écrivez simplement et lisiblement !

La conclusion



Conclure en deux temps :

1. Reprendre l’argumentation (« dans un 1er temps… dans un 2e temps… etc. »)

2. Prendre position
(« Finalement, il apparaît que… »)

⟼ Pas de conclusion ouverte !
Ne négligez pas la conclusion : elle donne l’impression finale du devoir.
Surtout : relisez votre copie et tâchez de corriger les fautes d’orthographe.
Durant les premières minutes de découverte du sujet
• Bien lire le sujet. Définir les mots importants ; repérer les présupposés ; prêter attention aux conjonctions (et, ou, car…).
• Rattacher le sujet aux notions et aux thèmes du cours. Identifier les auteurs, les thèses et les exemples qui vont vous servir à appuyer chaque partie.
• Noter au brouillon ce à quoi vous fait penser le sujet ainsi que le plan que vous pourriez envisager, puis vérifier que ces pistes ne sont pas hors-sujet.

Bac Philo : les 7 règles d'or de l'explication de texte
Bac Philo : comment organiser et réussir ses révisions


Continuer de réviser sur votre mobile... Conseils révisions du Bac en partenariat avec les applis de révisions Nomad Education.
Entièrement gratuites et disponibles hors connexion, les 5 applis Bac (S, ES, L, pro et techno) couvrent près de 90 bacs généraux, professionnels et technologiques.
Elles reprennent la globalité du programme sous forme de QCM et de mini-cours et proposent cette année les annales corrigés.
Les applications BAC de Nomad Education, sous Android et iOS, sont à télécharger gratuitement sur nomadeducation.fr

Spécial Bac 2018


Dates du Bac
Quizz de révisions du Bac : testez votre niveau matière par matière...
Bac 2018 : tous nos conseils pour organiser vos révisions

Alerte Mail Corrigés du Bac :



Réagir sur le Forum Bac
 

Bac 2018 : consultez aussi...

Bac français

Le bac français : présentation du déroulé de l'oral et de l'écrit et nos conseils pour assurer le jour j de chaque épreuve.

1. 

La dissertation

a) Analyser le sujet
Surtout quand vous abordez un sujet de dissertation, faites-le autant que possible sans idée préconçue. Posez-vous vraiment la question soulevée par le sujet.
Attention, la dissertation philosophique ne consiste pas à parler d'un thème mais à analyser une question précise se rapportant à ce thème.
Quand vous découvrez un sujet de dissertation, demandez-vous toujours en premier lieu pourquoi la question vaut d'être posée.
La première étape de la dissertation philosophique consiste à transformer la question posée en un problème philosophique.
Cette étape s'appuie sur l'analyse des termes du sujet.
Quand vous analysez les termes du sujet, ne perdez jamais de vue le sens global de la question. L'analyse des mots importants doit aider à comprendre le sujet tout entier.
Pour analyser le sens d'un mot important du sujet, vous pouvez faire appel, selon le cas, aux différents sens du mot, à des mots voisins ou encore au mot ou à l'expression contraire.

b) Construire le plan
Une dissertation de philosophie, c'est une discussion argumentée. Attention à l'organiser, au moyen d'un plan, pour éviter qu'elle ne parte pas dans tous les sens.
Quand vous établissez votre plan, ne perdez jamais de vue la question posée. Chaque partie doit s'y rapporter d'une manière ou d'une autre.
Un plan dialectique procède par thèse, antithèse et synthèse. Vous exposez une affirmation qui constitue la réponse la plus spontanée à la question posée (c'est la thèse), puis vous montrez en quoi cette réponse peut être critiquée (c'est l'antithèse), enfin vous tirez des conclusions personnelles des deux premières parties (c'est la synthèse).
Attention, une synthèse n'est pas un compromis entre deux thèses ; elle représente une nouvelle étape de la réflexion.
Si, pour un sujet, vous ne pouvez opposer une thèse à une antithèse, alors choisissez le plan progressif : partez du point de vue du sens commun et affinez progressivement la réponse à la question posée.
Une fois que vous avez fixé les différentes parties et sous-parties de votre dissertation, pensez à insérer, dans votre plan, exemples et références philosophiques.

c) Rédiger le devoir
Rédigez l'introduction et la conclusion au brouillon, mais seulement après avoir construit votre plan détaillé, quand vous avez une vision claire du raisonnement que vous voulez tenir.
La première phrase de l'introduction est souvent la plus difficile. Plutôt que d'utiliser une formule creuse du type De tout temps, l'homme…, amenez la question à travers un exemple. C'est dans l'introduction de votre dissertation que vous annoncez le plan de votre raisonnement ; mettez-y en valeur l'articulation logique des parties.
Vous n'êtes pas obligé(e) dans la conclusion d'ouvrir le débat ; vous pouvez vous contenter de rappeler le problème initial et de montrer en quoi la réflexion a progressé.
Les exemples sont souvent utiles dans une dissertation, ils permettent d'illustrer des explications conceptuelles ; mais attention, ils ne peuvent tenir lieu d'arguments. Ne confondez pas dissertation et étude de cas.
Pensez qu'un exemple bien choisi et bien analysé vaut mieux qu'une énumération d'exemples.
Si vous utilisez une citation philosophique, n'oubliez pas qu'elle doit être exacte et attribuée à son auteur. Surtout, pensez à montrer en quoi elle éclaire votre raisonnement.
Attention à ne pas transformer votre dissertation de philosophie en une récitation de cours ou en un défilé de doctrines. Vous devez formuler la réponse à la question posée en des termes qui vous sont propres.

2. 

Le commentaire de texte

a) Prendre connaissance du texte
Lisez au moins le texte deux fois en entier pour déterminer son idée directrice. Faites attention, elle n'est pas forcément contenue dans la première phrase.
Prêtez une attention particulière aux dernières lignes du texte. Elles contiennent fréquemment une idée nouvelle qui permet de le comprendre sous un jour nouveau.

b) Dégager sa problématique
Une fois que vous avez déterminé l'idée directrice, relisez le texte en l'annotant de façon à repérer ses différentes étapes.
L'étude du texte ne consiste pas à analyser tous les concepts mais uniquement ceux qui jouent un rôle central.
Prenez garde, le commentaire de texte ne consiste jamais à répéter ce qui se trouve dans le texte. Il s'agit de faire parler le texte, de dégager son implicite.
La connaissance de l'auteur peut vous aider à mieux comprendre la problématique du texte. Cependant, ne transformez pas votre commentaire en un exposé doctrinal.

c) Mettre en évidence son intérêt philosophique
Qu'est-ce que dégager l'intérêt philosophique d'un texte ? C'est montrer la qualité de la réponse apportée par l'auteur au problème posé.
Dans la dernière partie du commentaire de texte, vous pouvez introduire éventuellement une partie critique et prendre position par rapport aux thèses de l'auteur ; évitez cependant des jugements négatifs trop rapides.

Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *